Tony Yoka affrontera Carlos Takam le 11 mars

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

10 mois après sa première défaite chez les professionnels, le 14 mai dernier contre Martin Bakole, Tony Yoka remontera sur le ring le 11 mars prochain à Paris. Il y affrontera son compatriote Carlos Takam, ancien challenger mondial et combattant très expérimenté.

Très peu présent, à la fois sportivement et médiatiquement, depuis sa défaite contre Martin Bakole en mai dernier, Tony Yoka (11-1, 9 KO) fera enfin son grand retour sur les rings. Le 11 mars, à Paris, le champion olympique 2016 affrontera un autre français, le vétéran Carlos Takam (39-7-1, 28 KO). Un combat de reprise plutôt très intéressant, face à un boxeur expérimenté et très résistant, et surtout un choc franco-français qui ne peut que faire du bien à la boxe dans un pays peu habitué à ces chocs nationaux dont raffolent tant les anglais.

Les boxeurs devaient déjà s’affronter le 15 janvier 2022, mais une blessure de Carlos Takam avait empêché la tenue de ce combat, et c’est Martin Bakole qui avait remplacé le franco-camerounais, avec brio puisqu’il a infligé à Tony Yoka la seule défaite de sa carrière chez les professionnels. Une défaite plutôt compliquée à digérer pour le français, comme il l’a confié à Canal+ : « Après la défaite j’ai voulu prendre un peu de temps pour moi, essayer de disparaître un petit peu, réfléchir de mon côté, il m’a fallu le temps d’accepter la défaite ».

Désormais, il est bel et bien de retour sur les rings, et visiblement déterminé à se relancer. Avec ce choix d’adversaire pour un retour sur les rings après une défaite compliquée et presqu’un an sans combattre officiellement, Tony Yoka montre qu’il a envie de progresser et d’affronter n’importe qui. Car, même à 42 ans, Carlos Takam reste un gros obstacle n’ayant perdu récemment que contre des cadors (Joshua, Povetkin, Joyce…), et ayant même poussé le phénomène russe Arslanbek Makhmudov jusqu’à la limite lors de son dernier combat.

« Je ne sais pas si on peut appeler ça un combat de reprise, parce que c’est un adversaire qui est très fort. En termes de classement et de niveau, c’est potentiellement le plus fort que j’ai affronté » a estimé Tony Yoka au micro de Canal+ ce lundi. Le poids lourd français sait que ça va être un combat âprement disputé et qu’il est attendu au tournant, mais il est prêt : « Il faudra être costaud mais c’est ce que les gens attendent de moi, de revenir avec panache, avec un gros combat, et montrer que la défaite contre Bakole était une erreur ».

Rendez-vous donc le 11 mars prochain sur Canal+ pour voir ce choc franco-français de poids lourds.

Hugo BRUN

La publication a un commentaire

  1. PRESIDENT

    Un beau combat et une occasion unique pour Tony YOKA de remettre les pendules à l’heure. Il peut le faire !

Laisser un commentaire