Tim Tszyu large vainqueur de Takeshi Inoue

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Jermell Charlo et Brian Carlos Castano trustant les titres mondiaux chez les super-welters, il y’a derrière de nombreux très bons potentiels challengers qui attendent depuis un petit moment leur chance mondiale. C’est le cas de Tim Tszyu qui, après ses récentes performances impressionnantes, est en train de se frayer un chemin vers le haut de la catégorie, de manière indiscutable. Ce fut encore le cas ce mercredi, à Sydney, lorsqu’il a surclassé Takeshi Inoue au terme d’un combat captivant.

Lorsqu’on parle des gros noms de la catégorie des super-welters, hormis les champions, nous viennent souvent les Magomed Kurbanov, Liam Smith, Erickson Lubin ou Jarrett Hurd. À juste titre, mais on oublie souvent que du côté de l’Australie, un jeune boxeur de 27 ans est petit à petit en train de poindre parmi les têtes d’affiche de la division. Auteur de performances très impressionnantes et significatives depuis un an et demi maintenant, dont des victoires avant la limite sur ses compatriotes l’ancien champion du monde Jeff Horn et l’ancien challenger mondial Dennis Hogan, Tim Tszyu (20-0, 15 KO) est un nom à suivre.

Il nous l’a encore confirmé ce mercredi, à la Qudos Bank Arena de Sydney, lorsqu’il a battu le japonais Takeshi Inoue (17-2-1, 10 KO) par décision unanime (120-107, 120-107, 119-108). Dans ce qui était un beau combat malgré une nette domination de l’australien, ce dernier a encore une fois prouvé toutes ses qualités de boxeur, et ajoute une nouvelle grosse performance à son palmarès. Du premier au dernier round, Tszyu a été très sérieux et méthodique dans sa boxe, toujours très calme mais avec des coups et enchaînement précis et très puissants. L’australien a même envoyé son adversaire au tapis à la 12ème reprise, d’un crochet du droit, mais le japonais semblait déséquilibré avant le coup, et a montré son incompréhension lorsqu’il était compté par l’arbitre.

Mention spéciale cependant à Takeshi Inoue, qui a tenu les 12 rounds, n’a rien lâché et a fait preuve d’une impressionnante résistance, encaissant de nombreux coups nets et puissants au visage. Il a vacillé à plusieurs reprises, mais n’a jamais plié, et n’a pas arrêté d’avancer et d’engager le combat malgré les punitions et les coups en contre qu’il se prenait de la part de l’australien. Tszyu était pourtant très précis et efficace, profitant de chaque faille dans la garde du japonais pour sévir, ajoutant à cela un bon travail au corps tout au long du combat.

Très efficace et sérieux durant le combat, Tim Tszyu a largement dominé Takeshi Inoue ce mercredi à Sydney

Une performance globale très intéressante pour Tszyu, combinant efficacité, puissance, technique et défense. L’australien combattait d’ailleurs pendant 12 rounds pour la première fois de sa carrière, et des combats comme ça peuvent bien le tester pour savoir s’il peut tenir à cette fréquence et cette intensité pendant ces 36 minutes. On l’a senti un peu moins dominant et en maîtrise vers la fin du combat, mais cela n’a pas eu d’incidence tant il était au-dessus de son adversaire du jour.

Une chance mondiale désormais ?

Belle victoire pour Tim Tszyu qui va devoir, on l’espère, sortir de son pays natal pour aller affronter tous ces gros noms de la catégorie, voire pourquoi pas le champion Brian Carlos Castano comme il l’a clamé après le combat. Ce serait une affiche très intéressante, et l’occasion de voir s’il peut rivaliser face à des boxeurs aussi techniques et puissants que lui. Parce qu’une inconnue concernant Tszyu, c’est la résistance de son menton, d’autant plus face à un boxeur aussi offensif que Castano. Quant à Inoue, il a livré une belle performance, et s’il est loin du haut niveau mondial, il peut être un bon test pour tous les super-welters qui aspirent à viser le haut de la division.

En sous-carte de ce combat, on avait l’ancien challenger mondial des super-welters justement, Dennis Hogan (29-4-1, 7 KO). Sortant de 3 défaites face à Jaime Munguia, Jermell Charlo et Tim Tszyu, l’australien avait à cœur de se relancer avec une victoire ce mercredi. C’est chose faite puisqu’il a battu son compatriote Tommy Browne (42-8-2, 18 KO) par décision unanime (60-54, 60-54, 60-54). Une victoire facile afin de retrouver de la confiance, et pourquoi pas, à 36 ans, aller chercher des derniers challenges plus haut, chez les super-welters ou chez les moyens.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire