Terence Crawford envoie Shawn Porter à la retraite au terme d’un magnifique combat

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dans l’histoire de la boxe, les oppositions de style ont toujours livré de grands combats, de vrais affrontements mythiques. Ce samedi, à Las Vegas, Terence Crawford et Shawn Porter n’ont pas dérogé à la règle, nous offrant un très grand combat, qui a tourné finalement à l’avantage de Crawford, ce qui assoit sa domination de la division.

On attendait un sommet de boxe ce samedi au Mandalay Bay de Las Vegas, et on peut dire qu’on en a eu pour notre argent. Au terme d’un superbe affrontement, Terence Crawford (38-0, 29 KO) a conservé sa ceinture WBO des welters en battant par KO technique à la 10ème reprise son compatriote américain Shawn Porter (31-4-1, 17 KO). Les deux boxeurs nous ont offert un grand spectacle, un grand combat de poids welters d’une intensité folle, et surtout une magnifique opposition de style, entre la technique de Crawford et l’agressivité de Porter.

Un combat intense et spectaculaire

Dès le début du combat, les intentions de Shawn Porter étaient très claires, il savait que pour avoir une chance dans ce combat il fallait qu’il exerce sa pression et son agressivité habituelle. C’est ce qu’on a eu dès le premier round, et Crawford s’est mis en retrait et a commencé à boxer en contre, évitant le corps à corps avec Porter et tentant de dominer techniquement. Ce qui a donné une vraie opposition de style, et un combat très disputé et serré, et ce jusqu’au dernier round. La cadence, la brutalité et le cœur de Porter face à la vista, la rapidité et la virtuosité de Crawford.

Ce dernier a bien été bougé par les ardeurs de son adversaire, avant de réussir à lire sa boxe et à la contenir, grâce à un jeu de jambes et un déplacement parfaits, ainsi qu’une vitesse de bras impressionnante. Au fur et à mesure, Shawn Porter, qui continuait dans ses assauts et avançait souvent la tête en avant, prenait de plus en plus de contres et de coups nets. Un travail précis et constant de la part de Crawford, qui a porté ses fruits dans le 10ème round, envoyant Porter au tapis à deux reprises, d’abord d’un magnifique uppercut du gauche, puis d’une belle combinaison de crochets. À la suite du deuxième voyage au sol, Porter a laissé éclater sa rage en tapant fort sur le ring, puis alors qu’il s’apprêtait à repartir, son coin et plus précisément son père et entraîneur Kenny Porter ont décidé de jeter l’éponge.

Shawn Porter et Terence Crawford se sont livré une grosse bataille, très disputée et serrée, avant que le champion et son punch stoppent le combat au 10ème round

L’arrêt du combat peut sembler prématuré, étant donné que Porter semblait en premier lieu mécontent, mais c’est avant tout un choix de son coin pour le protéger, puisqu’il avait visité le sol à deux reprises déjà, et étant donné les qualités de finisseur de Crawford, cela aurait pu continuer. À 34 ans, le fameux menton en métal de Shawn Porter n’est plus aussi solide qu’avant, et il est tombé sur un gros frappeur qui a stoppé tous ses adversaires chez les welters. Ce KO technique n’enlève en rien l’incroyable combat proposé par Porter, qui a embêté Crawford comme personne ne l’avait fait auparavant, et qui a une nouvelle fois prouvé qu’il appartenait bien au plus haut niveau mondial. À l’issue de ce combat, « Showtime » a annoncé sa retraite à l’âge de 34 ans. Magnifique fin de carrière pour un boxeur qui aura été deux fois champion du monde, et qui a fait partie de l’élite des welters pendant 8 ans.

Crawford au sommet des poids welters

Quant à Terence Crawford, il a prouvé ce soir encore qu’il faisait bel et bien partie des meilleurs boxeurs au monde toutes catégories confondues, en réalisant ce que personne n’avait réussi à faire, à savoir battre le très solide Porter avant la limite. Encore un grand accomplissement pour « Bud », qui signe enfin sa grosse victoire chez les welters. Désormais, on attend tous le choc de la division, à savoir l’unification WBC, IBF et WBO entre Terence Crawford et Errol Spence Jr, qui était en tribunes samedi. Après le combat, Crawford a crié « Qui est le numéro 1 des welters actuellement ? », et a également annoncé avoir disputé son dernier combat avec Top Rank, ajoutant que ces derniers n’ont pas su organiser un combat entre lui et Spence. Aura-t-on bel et bien ce choc tant attendu dès l’an prochain ? Terence Crawford semble en tout cas déterminé, et c’est une très bonne nouvelle.

En sous-carte de ce grand main-event, la marche était malheureusement trop haute pour notre représentant français. Malgré sa résistance et son abnégation, Hassan N’Dam (38-6, 21 KO) s’est incliné par arrêt de l’arbitre au 8ème round face au kazakh Zhanibek Alimkhanuly (11-0, 7 KO). Ce dernier a encore prouvé qu’il est potentiellement le futur de la catégorie, et même un des meilleurs poids moyens actuellement, avec cette nouvelle victoire sur un ancien champion du monde après avoir stoppé Rob Brant en 8 rounds plus tôt cette année. L’ouzbekh n’a jamais été inquiété, a contrôlé le combat de bout en bout, et chacune de ses offensives infligeait de gros dégâts. Face à ce phénomène, Hassan N’Dam n’a rien pu faire du haut de ses 37 ans et de sa longue et belle carrière. Le franco-camerounais a résisté tant bien que mal, mais il y avait bien un réel écart de niveau ce samedi, dans ce qui était probablement le dernier grand combat mondial de notre champion.

Malgré une grosse détermination et une envie d’aller au bout, Hassan N’Dam (à droite) a été submergé par les coups et la pression du kazakh

Toujours chez les poids moyens, le brésilien Esquiva Falcao (29-0, 20 KO) est devenu le challenger officiel du titre mondial IBF en battant le canadien Patrice Volny (16-1, 10 KO) par décision technique à la fin du 6ème round (58-56, 56-58, 58-57). Falcao a été sévèrement entaillé au-dessus de l’œil droit lors d’un choc de tête accidentel dans la 6ème reprise, et ce dernier a décidé d’arrêter le combat et de s’en remettre aux cartes des juges. D’où la victoire du brésilien, qui a été bien plus actif dans les premières reprises, avant que Patrice Volny ne se réveille et ne pose de sérieux problèmes à son adversaire, l’ébranlant à plusieurs reprises. Esquiva Falcao est donc désormais l’aspirant numéro 1 à la ceinture IBF des moyens, détenue actuellement par Gennadiy Golovkin, qui met son titre en jeu le 29 décembre face à Ryota Murata.

Enfin, dans un beau choc de poids plumes, le britano-ghanéen Isaac Dogboe (23-2, 15 KO) a battu le portoricain Christopher Diaz (26-4, 16 KO) par décision majoritaire (96-94, 95-95, 97-93). Après une première partie du combat contrôlée à distance par Diaz, l’explosivité et l’agressivité de Dogboe lui ont permis de renverser la décision et de dominer ce combat. Un bel affrontement plutôt serré et bien plus tactique que prévu. Isaac Dogboe devrait, grâce à cette victoire sur un ancien challenger mondial, se diriger vers un combat pour le titre ou un combat éliminatoire prochainement.

Hugo BRUN

Laisser un commentaire