Jesse Rodriguez étrille Srisaket !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Quatre mois seulement après une superbe performance face à Carlos Cuadras, Jesse Rodriguez (16-0, 11 KO) a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui en accrochant un nouveau scalp de prestige et ainsi réussir la première défense de son titre WBC des poids super-mouches la nuit dernière devant son public de San Antonio (Texas, USA).

Membre du prestigieux carré de super-mouches qui ont fait vibrer les fans de boxe au cours de la dernière décennie (en compagnie de Cuadras, Estrada et Gonzalez), c’est le terrible thailandais Srisaket Sor Rungvisai (50-6, 43 KO) qui a cette fois subi la loi du prodige texan. Certes, on pouvait s’interroger sur l’état de forme du vieux (35 ans) guerrier qui n’avait pas été transcendant au cours de ses dernières sorties, mais le double vainqueur de Chocolatito prouva qu’il était toujours dangereux et bien déterminé à faire chuter son jeune adversaire. 

On eut donc droit à un combat d’une très haute intensité, Srisaket prenant sans surprise le parti d’avancer tête la première sans se soucier de la réplique adverse pour enchainer avec de lourdes séries des deux mains, cherchant à affaiblir « Bam » en visant surtout le corps, non sans succès.

Mais en face, Rodriguez faisait des ravages avec sa somptueuse boxe, toujours en mouvement et d’une vivacité sans pareille pour punir les nombreuses errances défensives, le gaucher empochait sans discussion les six premiers rounds du haut de ses vingt-deux ans. Ignorant toujours la puissance de son adversaire et refusant le moindre ajustement, Srisaket était compté au septième après avoir encaissé un crochet gauche. Si l’on voyait au ralenti que le pied du Thailandais avait glissé sur le ring, l’impact du coup n’en demeurait pas moins notable.

L’ancien champion allait définitivement perdre pied dans la reprise suivante. Rodriguez, en parfait contrôle, trouvait la cible à volonté jusqu’à acculer le Thailandais dans les cordes, forçant l’intervention de l’arbitre pour mettre à terme à la punition.

Cette victoire étincelante installe définitivement Rodriguez comme un prétendant plus que sérieux à la succession des légendaires Roman Gonzalez et Juan Francisco Estrada.

En combat d’encadrement, on retiendra l’impressionnante victoire de Murodjon Akhmaladiev (11-0, 8 KO)  face au solide vétéran Ronny Rios (33-4, 16 KO). L’Ouzbèque conserve ses titres IBF et WBA des super-coqs en stoppant son adversaire au dernier round après un combat parfaitement maitrisé, et ce malgré une blessure à la main gauche survenue vers la mi-combat d’après les commentaires de son coin.

 

Laisser un commentaire