Il y’a 35 ans jour pour jour, Mike Tyson devenait champion du monde

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Il y’a 35 ans, le 22 novembre 1986, Mike Tyson entra dans l’histoire de la boxe en devenant le plus jeune champion du monde de l’histoire des lourds. Retour sur le combat qui propulsa Tyson comme une vraie star, alors qu’il est désormais, 35 ans plus tard, une véritable icône dépassant le monde du sport.

Dans l’histoire de la boxe, les années 80 marquent un réel tournant. Les légendes des poids-lourds Mohamed Ali, George Foreman et Joe Frazier viennent de prendre leur retraite, et la catégorie phare semble bien vide. Larry Holmes domine la division dans la première partie de la décennie, mais souffre d’un gros manque d’adversité. Outre Holmes, des champions du monde désormais totalement oubliés se succèdent, à savoir John Tate, Gerrie Coetzee ou Mike Weaver. Le public est alors bien plus captivé par ce qui se passe des welters aux moyens, à savoir l’émergence et la domination des 4 fantastiques Leonard, Hagler, Duran et Hearns.

Un tournoi pour couronner le nouveau roi des lourds

Pour pallier ce manque criant de star chez les lourds, la chaîne américaine HBO et le terrible promoteur décident en 1985 d’organiser les « Heavyweight Unification Series », une sorte de tournoi qui aura pour but de couronner le nouveau champion unifié de la catégorie, le premier depuis Leon Spinks en 1978. En accord avec les trois organisations majeures la WBA, la WBC et l’IBF, une série de combat est donc organisée entre les meilleurs poids lourds de l’époque. Les champions sont alors Tim Witherspoon (WBA), Pinklon Thomas (WBC) et Michael Spinks (IBF), et chacun va devoir défendre son titre avant d’unifier les ceintures.

C’est comme cela que le 22 mars 1986, Pinklon Thomas perd son titre WBC aux mains du protégé de Don King, le jamaïcain Trevor Berbick. Mais ce dernier va devoir, plus tard dans l’année, défendre son précieux sésame fraîchement acquis face à un jeune espoir qui commence à faire grand bruit, et dont le nom est Mike Tyson. Ce boxeur de 20 ans, après de nombreuses discussions et malgré la réticence de Don King, gagne officiellement sa place dans ces « Heavyweight Series » et devient challenger de Berbick début septembre, en battant Alonzo Raliff par KO à la 2ème reprise.

 

Le jeune Mike Tyson (à droite) est un véritable phénomène de la boxe, et le champion Trevor Berbick va l’apprendre à ses dépens

Passé professionnel un an auparavant à peine, Tyson est un véritable phénomène, une force de la nature. En 18 mois, Iron Mike dispute 27 combats (15 en 1985 et 12 en 1986), pour autant de victoires dont 25 avant la limite, et surtout 15 lors du premier round. C’est donc en toute logique que ce gamin de Brooklyn, âgé d’à peine 20 ans et mesurant moins d’1m80, attire l’attention, tant pour son gabarit atypique pour un lourd et son physique impressionnant que pour son style agressif, dévastateur et impactant. De plus, Mike Tyson est entraîné par le grand entraîneur Cus D’Amato, connu pour avoir formé le champion olympique et jusqu’alors plus jeune champion du monde des poids lourds Floyd Patterson. En le signant, HBO, Don King et les trois organisations le savaient, ils tenaient probablement là le nouveau visage des poids lourds.

Mike Tyson va donc disputer son premier gros combat et affronter Trevor Berbick pour le titre mondial WBC des poids lourds en fin d’année 1986. Avec à la clé plusieurs enjeux, non seulement la ceinture, mais également une avancée dans la quête à l’unification, et surtout la possibilité pour Mike Tyson de devenir le plus jeune champion du monde poids-lourds de l’histoire. Il battrait ainsi le record établi 20 ans auparavant par Floyd Patterson, champion du monde à 21 ans et 11 mois, et réaliserait le rêve de son entraîneur et tuteur légal Cus D’Amato, décédé un an auparavant.

L’affiche officielle du combat de championnat du monde entre Tyson et Berbick

Le 22 novembre 1986, à l’hôtel Hilton de Las Vegas, Trevor Berbick (31-4-1, 23 KO au moment du combat) défend donc sa ceinture WBC des poids lourds pour la première fois, face au jeune Mike Tyson (27-0, 25 KO). Un combat qui ne va pas durer très longtemps, et va vite virer à l’avantage du natif de Brooklyn. Malgré un avantage de taille (1m88 contre 1m78 pour Tyson) et surtout une grosse allonge (1m98, pour 1m80 pour Tyson), Berbick est très rapidement débordé par la mobilité et la rapidité de Tyson. Dès le premier round, les assauts brutaux de ce dernier submergent le champion, durement touché à de nombreuses reprises par de lourds crochets au visage.

Dès la fin de la 1ère reprise, il n’y a quasiment aucun doute sur l’issue du combat. Mike Tyson confirme qu’il est bel et bien un phénomène à part dans le monde de la boxe, et Berbick, qui a vacillé plusieurs fois, semble déjà atteint par sa puissance monstrueuse. Ce qui se confirme dans le 2ème round, Iron Mike étant bien trop rapide, déterminé et agressif. Le champion fait un premier voyage au sol suite à un assaut de Tyson conclu d’un crochet du droit. Voyant qu’il ne peut tenir son challenger et son explosivité à distance, Trevor Berbick tente alors d’engager un combat au corps, se rapprochant pour lui laisser le moins d’espace possible.

Mike Tyson (à droite) n’a laissé aucune chance à Trevor Berbick qui a été submergé par l’agressivité et la puissance du challenger

Mais là aussi, s’engager dans une lutte au corps avec ce monstre physique qu’est Mike Tyson, c’est mission impossible. Le jamaïcain retourne au sol une deuxième fois, frappé d’un très gros crochet du gauche. Il tente de se relever une première fois mais n’y arrive pas, puis une deuxième fois, en vain. L’arbitre Mills Lane, qui suivra de près la carrière de Tyson puisqu’il arbitrera le fameux Tyson-Holyfield II, arrêtera alors le combat, voyant que le champion n’est plus en état de continuer. Iron Mike Tyson était bien trop fort pour lui ce soir-là, sa rapidité, son intensité et sa violence ont eu raison de l’ex-champion.

Paré de sa ceinture WBC des poids lourds, Mike Tyson devient alors le plus jeune champion du monde de l’histoire de la catégorie reine, à 20 ans et 5 mois, dépassant Floyd Patterson et réalisant le rêve de son entraîneur Cus D’Amato. Tyson sortira finalement grand vainqueur de ces HBO series, battant James Smith pour le titre WBA en mars 1987, puis Tony Tucker pour le titre IBF en aout de la même année. Il gardera ses trois ceintures durant presque 3 ans, avant de commencer une longue descente aux enfers, entre soucis personnels et démêlés judiciaires.

Mike Tyson et sa ceinture mondiale WBC des poids lourds, le lendemain du combat contre Trevor Berbick

En tout cas, les 8.800 spectateurs présents ce soir-là dans un Hilton plein à craquer s’en souviendront toute leur vie. Ils ont assisté à un moment mythique de l’histoire du Noble Art, le couronnement d’un homme qui dominera la catégorie et marquera toute une génération. 35 ans plus tard, Mike Tyson est toujours une référence pour les fans de boxe, considéré comme un des meilleurs poids lourds de l’histoire et surtout l’un des boxeurs les plus influents et populaires toutes catégories confondues. Nombre de ses combats sont mythiques, et il est et restera toujours une icône, un modèle, une inspiration, dépassant même le cadre du sport.

Hugo BRUN

La publication a un commentaire

  1. bonsoir, quand t’on parle du noble art et la catégorie poid lourd , on ne peut et on n’oubliera a jamais se qu’a réaliser ses immense champion qui et  » Mike Tyson  » , tous comme « Joe louis  » , ou  » mohammed Ali  » . si je nome ses trois monstre sacrée , ses qu’ils sont au panthéon de la boxe , et pour ma part ils ne sont pas prêts d’être déloger , pour revenir sur la carrière de  » Mike Tyson  » il a tout montré se qu’était la boxe , tout , les plus beau geste , se personnage était née pour la boxe et quelle boxe , j’était comme un enfant quand je regarder ses combat mais pour parlé de se personnage il faudrait écrire et encore écrire , pour ma part il et le plus beau boxeur , et immense champion que j’ai vue de ses quarante dernière année , bien évidament chez les poids lourd , si ils fallait les classés je dirait joe louis , mike Tyson , et mohammed ali

Laisser un commentaire