Charlo-Castano II : Classique sans polémique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dix mois après leur sensationnel premier affrontement, Jermell Charlo (35-1-1, 19 KO) et Brian Castano (17-1, 12 KO) remettaient le couvert la nuit dernière à Carson (Californie, USA) pour la suprématie absolue des poids super-welters. Après une nouvelle magnifique bataille, la conclusion de ce duel ne souffre cette fois-ci aucune contestation au grand malheur de Castano.

Pouvant légitimement s’estimer lésé après le nul décrétée à San Antonio, l’Argentin s’incline au dixième round et laisse ainsi échapper son rêve de conquérir les quatre ceintures. Il faut dire qu’en face, Charlo avait fait les bons ajustements même si le Texan ne put s’empêcher d’échanger furieusement avec son adversaire durant les six premières reprises pour le plus grand bonheur des quelques 7000 spectateurs. On eut droit notamment à un cinquième round dantesque qui restera un des grands moments de cette année pugilistique.

Pour Jermell, dont le timing lui avait souvent fait défaut lors du premier combat, les sensations semblaient bien meilleures malgré un Castano toujours redoutable de précision dans ces enchainements mais de plus en plus émoussé par les dures frappes de son adversaire. L’élève de Derrick James allait faire la différence dans la deuxième partie de combat en maintenant le très valeureux argentin à distance à l’aide de bons directs et quelques contres percutants. Castano comptait désormais au moins trois points de retard au début du dixième round mais c’est bel et bien Charlo qui allait affirmer sa supériorité.

Touché par un crochet gauche, le natif de Buenos Aires s’écroulait une première fois mais parvenait à reprendre malgré des jambes flageolantes. L’arbitre Jerry Cantu prenait ses responsabilités quelques instants plus tard après que l’Argentin ait à nouveau cédé.

Malgré les déclarations véhémentes d’avant-combat, les deux homme ne pouvaient que se témoigner du respect au terme de cette brillante rivalité qui restera dans les mémoires.

En sous-carte, impossible de passer sous silence la nouvelle démonstration de l’étoile montante Jaron Ennis (29-0, 27 KO). Le boxeur de Phildelphie a balayé le pourtant très capable canadien Custio Clayton (19-1-1, 12 KO) en deux petits rounds, impressionnant !

 

 

Laisser un commentaire