Piètre combat entre Casimero et Rigondeaux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Il fallait vraiment s’accrocher pour aller au bout de ce championnat WBO des poids coqs pourtant disputé entre deux pointures de la catégorie, le tenant du titre philippin John Riel Casimero (31-4, 21 KO) et le légendaire cubain Guillermo Rigondeaux (20-2, 13 KO.

Le seul frisson du combat intervint au premier round lorsque Casimero frappa éhontément Rigondeaux à plusieurs reprises alors que le Cubain avait un genoux à terre. Ce geste scandaleux aurait dû valoir au moins un point de pénalité voire une disqualification mais le Chacal fût apte à reprendre le combat. Les onze rounds qui suivirent furent au mieux frustrants, au pire soporifiques. On ne pouvait pas reprocher au champion de ne pas essayer mais ses coups ne trouvaient que très rarement la cible, le Chacal étant en perpétuel mouvement, disposant il est vrai d’un jeu de jambes exceptionnel pour un boxeur de quarante ans.

Malheureusement pour le public, le Cubain semble de moins en moins disposé à faire payer ses adversaires et ne se contente plus la plupart du temps que d’une gauche souvent précise mais bien trop sporadique pour réellement impressionner. A l’arrivée, on serait bien en peine de désigner un vainqueur avec certitude, même si Casimero aura indéniablement fait le combat. Bien qu’il ait brassé beaucoup de vent, sa marche avant aura séduit deux des juges , avec des cartes de 117-111 et 116-112 en sa faveur qui lui permettent de conserver son titre. Rigondeaux se voit quant à lui crédité d’un 115-113. Nous serons sans doute peu nombreux à réclamer une revanche…

Laisser un commentaire