Le festival Shakur Stevenson

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Quelque peu décevant lors de sa précédente sortie contre Jeremia Nakathila en juin dernier (victoire par décision unanime après douze rounds soporifiques), l’Américain Shakur Stevenson (17-0, 9 KO) a cette fois signé une prestation à la hauteur de son talent la nuit dernière dans la State Farme Arena d’Atlanta (Géorgie, USA).

Agressif dès les premières minutes de combat, Stevenson a très rapidement pris la mesure de son compatriote Jamel Herring (23-3, 11 KO), qui défendait son titre WBO des super-plumes pour la quatrième fois.

Les quatre premières reprises furent un véritable cavalier seul, le médaillé d’argent à Rio prenant systématiquement son adversaire de vitesse. Que ce soit avec son bras arrière gauche ou le bras avant et notamment son superbe crochet droit, Stevenson trouvait la cible avec une facilité déconcertante, le champion étant il est vrai bien passif.

Herring parvint cependant à se remobiliser à compter du cinquième round et tenta de durcir le combat de près, mais sans réel succès. Les accrochages se firent alors plus nombreux mais Stevenson demeurait l’incontestable patron de cette rencontre, tandis que le visage d’Herring était de plus en plus marqué.

L’arbitre (l’excellent Mark Nelson) sollicitait l’avis du médecin au début du dixième round pour une coupure du champion au niveau de l’œil droit. Ce dernier était autorisé à poursuivre mais la fin du combat intervenait une minute plus tard, Nelson arrêtant judicieusement « Semper Fi » alors que Stevenson passait de lourdes frappes à volonté. Sur les trois juges du combat, seul Edward Kanner avait attribué un round au champion (le premier) au moment de l’arrêt.

Avec cette étincelante victoire, Shakur Stevenson devient champion dans une deuxième catégorie de poids, ayant déjà été titré dans la catégorie inférieure. Peut-on rêver d’une unification face au champion WBC Oscar Valdez dans les prochains mois ?

Laisser un commentaire