Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Nous vous présentons la 27eme édition du Top Ten Boxenet, (ex NetBoxe) réalisée avec le concours des rédacteurs Boxenet.fr, et de la presse spécialisée. Comme les années précédentes, deux classements distincts ont été élaborés : le Top Ten Monde et le Top Ten France.

TOP TEN MONDE

Le Russe Dmitrii Bivol a été désigné n° 1 2022 avec une confortable avance sur le second, le Japonais Naoya Inoue et sur le 3eme, l’Ukrainien Oleksandr Usyk.  Notre lauréat 2022 qui ne figurait même pas dans notre précédent classement a marqué les esprits cette année en dominant aux points la superstar Saul Alvarez puis un autre Mexicain en la personne de Gilberto Ramirez ex champion du monde WBO des super-moyens.

Dmitrii Bivol, champion du monde WBA des mi-lourds depuis 2017 avait défendu victorieusement sept fois son titre sans être jamais inquiété par des challengers relativement limités. Son style académique, sans folie ni punch transcendant, ne lui permettaient pas de figurer parmi les boxeurs susceptibles de générer de fortes audiences et par la même, toucher de grosses bourses. La figure de proue de la catégorie étant incontestablement l’épouvantail Artur Beterbiev, champion unifié WBO/WBC/IBF et vainqueur de tous ses combats avant la limite. Il aura suffi d’un seul combat pour que le statut de Bivol n’explose, contre toute attente, il s’est imposé devant Saul Alvarez, créant ainsi l’une des plus grosses surprises de ces dernières années. D. Bivol a confirmé cette victoire en surclassant Gilberto Ramirez, invaincu en 44 combats. On évoque maintenant une possible revanche avec S. Alvarez qui serait conclue  à un poids intermédiaire.

Sans cet exploit de prestige du Russe, Naoya Inoue aurait probablement décroché la 1ere place. Le phénomène nippon a de nouveau montré qu’il n’était pas un boxeur comme les autres, en terrassant en deux petites reprises la légende Nonito Donaire d’abord puis en exécutant inlassablement pendant 11 rounds l’Anglais Paul Butler pour devenir champion du monde unifié des poids coqs. The Monster a 29 ans, il a disputé 24 combats, tous remportés dont 21 avant la limite, 19 championnats du monde dans 3 catégories de poids et il n’a jamais semblé aussi invincible. Qui pourra l’arrêter ? Naoya Inoue n’a plus d’adversaires à sa taille, à part l’histoire dans laquelle il figurera assurément au premier rang.

Oleksandr Usyk a connu l’année de tous les dangers, la guerre s’est abattue sur son Ukraine natale et avec elle, son lot de désolations et de misères qui n’ont pas épargné le champion du monde des poids lourds. Usyk a rejoint le front comme d’autres boxeurs Ukrainiens dont le fantastique Vasyl Lomachenko avant de suivre les conseils de Vitaly Klitschko maire de Kiev qui l’a convaincu qu’il servirait encore mieux la patrie en gagnant le combat revanche face à l’Anglais Anthony Joshua. O. Usyk a dû puiser au fond de lui-même pour repartir avec ses ceintures, Joshua était meilleur qu’au 1er combat et il a connu une terrible 9éme reprise avec de gros coups encaissés au corps. Grâce à un mental et un talent hors du commun, l’Ukrainien a limité la casse. Il rêve maintenant du titre unifié et pour cela il lui faut rencontrer Tyson Fury, détenteur de la ceinture WBC. Malheureusement, le fantasque Anglais semble vouloir faire trainer les choses et rien n’est encore acté même si régulièrement des dates sont annoncées.  

Jermell Charlo échoue aux pieds du podium après avoir livré et remporté un dantesque championnat du monde unifié (WBA/WBC/IBF/WBO) des poids super-welters face à l’Argentin Brian Carlos Castano. Les deux hommes avaient fait match nul en 2021, Jermell Charlo a montré un tout autre visage en durcissant à chaque instant les échanges. Le vaillant Argentin a été durement touché au 10 eme round et envoyé au tapis deux fois avant d’être déclaré KO.

L’Américain Shakur Stevenson est un surdoué de la boxe qui se débarrasse de ses meilleurs adversaires avec une déconcertante facilité. Les invaincus Oscar Valdez et Robson Conceiao ont été littéralement surclassés. Stevenson a raté le poids face au Brésilien, perdant ainsi ses deux ceintures WBC et WBO des poids super-plumes. 

Devin Haney est devenu le plus jeune boxeur à s’emparer simultanément des quatre ceintures d’une catégorie (légers). Il a surclassé deux fois chez lui, l’Australien George Kambosos Jr.

Tyson Fury, Terence Crawford, Artur Betterbiev et Juan Francisco Estrada complètent ce classement mondial 2022.

TOP TEN FRANCE

Arsen Goulamirian emporte l’adhésion de notre jury, le fait qu’il soit le seul boxeur Français champion du monde pour une fédération majeure a probablement joué en sa faveur. Après trois ans sans boxer, Arsen Goulamirian a conservé avec brio et détermination son titre mondial WBA des poids lourds-légers en battant aux points l’invaincu Russe Aleksei Egorov. Enfin remis sur les rails par son nouveau promoteur, Yohan Zaoui, Arsen Goulamirian pourrait connaitre une belle année 2023 avec, pourquoi pas, des combats de réunification.

Comme en 2021, Christian MBilli doit se contenter de la seconde place. Trois combats en 2022 et une constante progression pour celui s’est installé à Montréal. C. MBilli a livré un magnifique combat face à Nadjib Mohammedi, qui n’avait plus été battu par un boxeur Français depuis 2009, qui s’est soldé par un retentissant KO de Solide à la 5eme reprise. Le Français a enchainé par deux autres victoires convaincantes qui le propulsent aujourd’hui à la 2eme place WBC, une fédération où trône un certain Saul Canelo Alvarez que Christian MBilli rêve de rencontrer.

David Papot complète ce podium 2022 après une année remarquable. Plus personne dans le monde de la boxe en France n’ignore qui est L’enfant de Penhoet après deux superbes prestations dans un Zénith de Nantes archi-comble. David Musset, le promoteur de David Papot avait pris l’audacieux pari de monter un gala de prestige autour du nom du leader de son Team. Adversaires Français pour tous et donc pour Papot pour des combats spectaculaires et équilibrés. David le réservé, a su se bousculer et puiser au fond de lui pour décrocher une belle victoire face à Ahmed El Moussaoui en juin avant de récidiver face à Bilel Jkitou à l’automne. Lors de ce second combat, David Papot a éclaboussé les débats de toute sa classe en livrant une prestation de niveau mondial. On attend maintenant avec un certain intérêt la suite des aventures de  L’enfant de Penhoet.

Kevin Lele Sadjo, notre lauréat 2021, doit se contenter de la 4eme place, la faute  à une année 2022 où aura dû attendre Novembre pour défendre son titre européen des super-moyens. Comme à chaque fois qu’il franchit les cordes du ring, le gentil Kevin s’est mué en un impitoyable bourreau pour son adversaire, le coriace Emre Cukur  qu’il a implacablement détruit round après round.

Milan Prat suit, il s’est emparé du titre Européen des super-welters en moins de deux reprises. L’Allemand A. Baraou était supposé lui offrir une certaine résistance, il a malheureusement fait forfait et son remplaçant, le hollandais  Stephen Danyo, n’a fait illusion qu’un seul petit round.

Le talentueux Souleymane Cissokho se classe 6eme après deux belles victoires. Conscient que sa morphologie s’adapterait mieux aux poids welters, S. Cissokho a effectué une 1ere sortie dans cette catégorie où il s’est emparé de la ceinture WBC Silver.

 

Ségolène Lefebvre a joué de malchance en 2022, après avoir brillamment défendu son titre WBO des super-coqs face à Melania Sorroche, la douaisienne s’est blessée à une main et a été injustement destituée par la WBO.

Georges Ory, Anauel Ngamisengue et Estelle Mossely complètent ce Top Ten France 2022.

 

 

 

 

Laisser un commentaire