Freitas vs Casamayor

Le Temple de la Renommée de BoxeNet
Cette section regroupe des fiches biographiques et les analyses techniques des grands noms de la boxe.
Interactive, c'est votre participation qui l'enrichit !
Avatar de l’utilisateur
LieutColombo
Modérateur
Modérateur
Messages : 18146
Inscription : 24 avr. 2005, 15:44
Localisation : Cayenne

vieborg a écrit :Alors, nous sommes le 12 janvier 2002 soit plus de dix ans en arrière aujourd'hui !

Cette superbe affiche met aux prises un des plus sauvages fauves vu sur un ring, l'invaincu champion WBO des Supers Plumes le Brésilien Acelino Freitas (au passage, j'aurais adoré visionner un combat entre Valero et Freitas !)... Et le grand technicien Cubain également invaincu, le champion WBA de la même catégorie, Joël Casamyor ! Avant le duel le palmarès des deux hommes est de trente succès pour vingt neuf KO chez Freitas et vingt six succès pour treize avant la limite du coté de Joël.

Le combat à le malheur de mettre en opposition deux non Américains car celui-ci n'a pas eu l'écho qu'il méritait ni la promotion, diffusion et salle à la hauteur de cette unification, quel dommage d'autant que les deux hommes avaient défendu préalablement plus de six fois leur titre !

C'est le début du combat, Joël est un vrai diesel qui à pour facheuse habitude de mettre du temps pour être en action. Il est donc patient, cherche des contres précis face au fauve qui travaille sur les jambes pour casser la distance afin de passer son punch, 10-9 pour Freitas.

Dans la seconde reprise, le gaucher Casamyor applique le même schéma et passe quelques beaux coups. Cependant, Acelino réussi un joli enchaînement, prouvant par la même les capacités de résistance du Cubain, 10 à 9 pour Acelino.

Joël applique une belle boxe en ligne alors que Freitas se jette un peu. Les coups de Popo sont parfois larges mais quel sauvage. Il arrive à scorer un KD généreux car le Cubain est touché dans les gants et tombe davantage sur la force de l'assaut que sur les coups. Dans ce troisième round un choc de tête ouvre les deux pugilistes, Freitas à la paumette gauche et Joël au dessus de l'oeil gauche, 10 à 8 pour le Brésilien.

On retrouve un Casamyor plus entreprenant, il délcenche le premier et plus régulièrement qu'un Popo en retard dans chacune de ses véléités de ce quatrième round, Les gros coups isolés d'Acelino ne l'empêchent pas de perdre la reprise 9 à 10...

Cette affiche qui manque également d'exposition ou de retentissement de part le poids auquel elle se déroule, voit dans la cinquième reprise les deux adversaires se travailler avec leur bras arrière. C'est le premier round vraiment équilibré mais je le donne à Popo qui s'active nettement plus, 10 à 9 !

Nous allons basculer à la mi combat après le sixième round. Celui-ci partait très bien pour le Cubain mais il a arrêté de donner son bras avant. Pour autant, il arrive à punir les assauts lointains de Freitas. A un moment, il frappe Popo derrière la tête et se fait réprimender car ce n'était pas la première fois mais si là, ce fut assez notoire. Quelques secondes plus tard, alors que le Cubain allait remporter le round, lors d'un accrochage Freitas malin, met un petit coup au ventre de Joël alors que Cortez l'arbitre a appelé un "break". Joël réagit immédiatement e nfrappant le Brésilen à l'oreille mais Joe s'en aperçoit et Freitas bien roublard exagère le coup... De fait, Joël ecope d'un point de pénalité et le round est nul 9 à 9.

Piqué au vif, Casmayor passe à l'offensive et Popo ne peut qu'être sur les jambes sans travail de bras. Le round est pour Joël 9 à 10.

Dans le round suivant les deux pugilistes sont assez "dirty" est ce huitième round n'est absolument pas plaisant à voir. Cepedant Popo est celui-ci qui réussit à passer quelques frappes, il remporte la reprise 10 à 9.

Dans ce neuvième round, Casamyor décide littéralement de marcher sur le Brésilien, il essaie de devenir le patron du ring et cherche à dicter le rythlme sur un Freitas un peu faitgué qui perd en vitesse et précision, 9 à 10 à pour joël.

Voici la dixième reprise, la plus difficile à attribuer à tel ou tel boxeur. Comme pour les trois minutes précédentes, Popo semble cuit physiquement, peut être le syndrôme du puncheur qui n'a jamais fait beaucoup de reprises dans ces précédents combats ? Joël domine vraiement la première moitié du round mais Freitas fait preuve à ce moment là qu'une incroyable lucidité,n d'une belle intelligence tactique, il revient pour remporter la deuxième moitié des trois minutes en se basant sur les fondamentaux, un comble ! Pour cette adaptation surprenante, je me dois de donner le round nul !

Dans l'avant dernière reprise le combat est très sérré ! Popo va être magique, il sait qu'il lui manque un round pour faire la différence. Il boxe sur son schéma habituel mais dès qu'il décline physiquement, il se met sur les jambes, tourne et score, 10 à 9 Popo !

Le dernier round est davantage pour amuser les spectateurs, les deux hommes vont se livrer à quelques échanges et Joël fera preuve encore de précision pour remporter l'ultime et dernier round 9 à 10...

Au final les juges donnèrent 114-112 tous en faveur de Popo ! J'ai pour ma part 115-113 avec ce dixième round nul... Il est clair que si je le donne à Joël et que le round dans lequel est comptabilisé un peu généreusement le KD il récupère un point de plus, il aurait été possible de donner 114 à 114, ce qui n'aurait été choquant en rien !!!
Merci Vieborg :Super21:
Avatar de l’utilisateur
vieborg
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 17200
Inscription : 22 avr. 2008, 11:34

De rien Ltnt !
Telle est la vie des hommes, quelques joies très vite effacées par d'inoubliables chagrins.
Il n'est pas utile de le dire aux enfants!
Avatar de l’utilisateur
cleming
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 18691
Inscription : 13 août 2011, 13:28

Le combat est dispo en section video!

Je donne mon pointage des dix premiers rounds, mais mon visionnage à été perturbé à la mi-combat ce qui ne pardonne pas quand les échanges sont si serrés:
Popo-Joel
round 1:10-9
round 2: 10-9
round 3:10-8
round 4:9-10
round 5:9-10
round 6:9-9
round 7:10-9
round 8:10-9
round 9:10-9
round 10: 10-9
6 point d'avance pour Popo donc, ce qui ne reflète absolument pas la physionomie du combat, c'est pourquoi je le revisionnerai.
Mon sentiment est que Joel était le meilleur boxeur ce soir là, et que paradoxalement si on ne brille jamais face au cubain, le punch de Popo l'a prévenu d'en faire plus (déjà qu'il n'est pas super généreux). J'ai donc Popo devant de par sa fougue et son activité...
Le point de pénalité dans le sixième est pour moi justifié même si Popo en rajoute dans ce but justement. Joel le frappe après un accrochage, pas bien méchant me direz vous mais juste avant il s'était fendu d'un très sale coup derrière la tête totalement intentionnel sous le nez de Joe Cortez.
Image
Avatar de l’utilisateur
vieborg
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 17200
Inscription : 22 avr. 2008, 11:34

merci de ta réponse !
Telle est la vie des hommes, quelques joies très vite effacées par d'inoubliables chagrins.
Il n'est pas utile de le dire aux enfants!
Avatar de l’utilisateur
sandman
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 15020
Inscription : 19 oct. 2008, 20:20
Localisation : North by northwest

Casamayor / Freitas

9-10
9-10
8-10
9-10
10-9
9-9
10-9
10-9
10-9
10-9
10-9
9-10

Au final j'ai 113-113, le faux knock-down coûte la victoire à Casamayor...
Beau combat, Freitas est parti pleine balle, mais après quatre rounds j'avais l'impression qu'il n'avait plus du tout de patate dans les gants.
Il a géré son avance en seconde partie de combat en essayant de voler un round de temps en temps, sans grand succès.
Mais sur l'ensemble du combat Casamayor a bien été le meilleur.
« Encore cette histoire de pied ? »
Avatar de l’utilisateur
Carlito Savon
Gourou plein de sagesse
Gourou plein de sagesse
Messages : 7378
Inscription : 04 août 2007, 02:12
Localisation : possible

Merci de ta réponse Sandman !
« J’ai la ferme intention de me battre. Il y aura des surprises, je vous le garantis »
Avatar de l’utilisateur
Djeru
Boxeur amateur
Boxeur amateur
Messages : 223
Inscription : 19 sept. 2022, 18:09

Freitas a fait un combat exhibition dimanche dernier ( rounds de 2 min ).

J’avais echange avec lui sur ce combat il y a quelques années. En lui disant que sans les 2 points il y a avait match nul.
Il m’a demande si je trouvais qu’il avait volé ce combat mais d’un air très menaçant, c’était l’occasion de me frotter à une légende de la boxe.
Mais j’ai repondu en panique “non non, d’ailleurs mayweather t’as évité”. J’ai abandonné l’idée du lui parler de Corrales.

Il m’a parlé de l’importance de ce combat et de toute la stratégie.
Il m’a avoue ( c’est lui qui a abordé le thème ) avoir été interné à l’hôpital mais 1 semaine après son combat contre corrales avec de fort maux de tète et d’estomac.

Cerise sur le gâteau il m’a montré une petite vidéo d’un micro Sparring entre lui et eder Jofre.
Avatar de l’utilisateur
cleming
Légende vivante
Légende vivante
Messages : 18691
Inscription : 13 août 2011, 13:28

Génial ça ! Dans quel contexte as-tu pu échanger avec lui ? As-tu évoqué son combat de dingue contre Barrios ?
Avatar de l’utilisateur
Djeru
Boxeur amateur
Boxeur amateur
Messages : 223
Inscription : 19 sept. 2022, 18:09

Durant sa campagne politique.
Comme il a vu que j’avais un accent différent et que je l’avais interpellé quand il parlait de ses exploits contre “le cubain” ( il avait fait un jeu de mot avec le nom du cubain, la maison était tombée ) il a passé un petit moment avec moi.
Il ne m’a pas parlé de Barrios, je l’ai laisse diriger la conversion avec passion après ça.

Un moment sympa malgré tout.
Avatar de l’utilisateur
Louisvillelip77
Gourou plein de sagesse
Gourou plein de sagesse
Messages : 9956
Inscription : 17 sept. 2018, 11:34

j'ai revu pas mal de ses combats il y a peu. Un top boxeur.
Avatar de l’utilisateur
MARVELOUS-1
Star du forum
Star du forum
Messages : 3476
Inscription : 06 nov. 2021, 08:41

Djeru a écrit : 29 sept. 2022, 23:53 Durant sa campagne politique.
Comme il a vu que j’avais un accent différent et que je l’avais interpellé quand il parlait de ses exploits contre “le cubain” ( il avait fait un jeu de mot avec le nom du cubain, la maison était tombée ) il a passé un petit moment avec moi.
Il ne m’a pas parlé de Barrios, je l’ai laisse diriger la conversion avec passion après ça.

Un moment sympa malgré tout.
C’est exceptionnel.
Et délicat…
Répondre